Nouvelles

Nouveau verdict: «Prenez l'air» au travail non assuré contre les accidents

Nouveau verdict: «Prenez l'air» au travail non assuré contre les accidents



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

LSG Stuttgart: entretenir le vélo sous sa propre responsabilité
Si les travailleurs ont besoin d'une bouffée d'air frais pendant leur travail ou s'ils veulent vérifier que leur vélo est stationné en raison d'une tempête, ils ne sont pas protégés par une assurance accident légale. Cela a été décidé par le Tribunal social de l'État (LSG) Baden Württemberg à Stuttgart dans un arrêt récemment publié du 27 mars 2017 (numéro de dossier: L 3 4821/16).

Dans le cas précis, il s'agissait d'un employé administratif employé par un collège communautaire. Un week-end, elle a voulu préparer les prochains cours de VHS dans le bureau VHS, qui était situé dans le bâtiment administratif d'une banque d'épargne.

Pendant ses heures de travail, elle "a pris une respiration" et a voulu vérifier son vélo à cause de l'approche d'une tempête. Elle sortit du bâtiment par l'entrée latérale qui servait de voie d'évacuation et arriva au parking clôturé de la Sparkasse. Lorsqu'une rafale de vent a laissé tomber la porte de l'immeuble, la femme a été prise dans le parking. Elle a donc essayé de franchir la clôture de deux mètres de haut. Elle s'est blessée à l'annulaire droit. Une extrémité du doigt a dû être amputée. Elle voulait que l'accident soit reconnu comme un accident du travail.

Cependant, l'association professionnelle responsable l'a rejeté. La femme est allée au parking pour «des raisons économiques personnelles» et non dans le cadre d'un emploi assuré.

Le LSG a également refusé d'être reconnu comme un accident du travail. En cas d'accident du travail, il doit y avoir un lien avec l'activité assurée. L'escalade de la clôture n'a pas servi la préparation prévue des cours. Il n'y avait pas non plus de «route d'entreprise» assurée en cas d'accident, même si la femme se rendait au bureau. Parce que la plaignante avait «interrompu de manière significative» son activité assurée en raison d'une activité privée, du «halètement» ou pour s'occuper du vélo.

Une protection contre les accidents peut également exister dans des cas individuels si l'activité assurée est interrompue, si «l'interruption n'est que très faible en termes de temps et d'espace et est utilisée pour un travail« fait »et« fait ». Cependant, ce n'était pas le cas ici, selon le LSG. Elle s'est éloignée de son lieu de travail deux étages à l'extérieur. Le chemin vers le parking prend à lui seul plusieurs minutes.

Selon la jurisprudence des tribunaux sociaux, une visite aux toilettes et un déjeuner à la cantine sont également attribués aux activités indépendantes et à la vie privée des employés. Les accidents aux toilettes ou à la cantine ne sont donc pas considérés comme des accidents de travail pour l'assurance accident légale. fle

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Licenciement pour inaptitude - Indemnités (Août 2022).